samedi 7 juillet 2012

La créature (1/2)

Bosh, La Tentation de Saint AntoineLa créature naquit dans les égouts de Paris. La rencontre des milliards de spermatozoïdes et d’ovules rejetés dans les égouts parisiens finit par provoquer la naissance du monstre. La créature était incroyablement hideuse, atrocement terrifiante. Le corps d’un crapaud géant, de longues pattes velues telle une mygale, une tête de crocodile. Tellement effrayante qu’elle n’eut, même durant son enfance, aucun prédateur. Les hordes de rats s’enfuyaient à sa vue. Blattes et araignées s’éparpillaient à son approche.

Il arrivait que des équipes d’égoutiers, à bord de leurs bateaux vanne, l’aperçoivent. Effrayés, ils rebroussaient chemin, abandonnant à la hâte tous leurs équipements. Les rapports qu’ils rédigeaient filaient directement dans les poubelles de leurs supérieurs. Leurs collègues ne les croyaient pas et soupçonnaient un trop plein d’alcool. Quelquefois même, des visiteurs distinguaient une créature monstrueuse et couraient alors en direction de la sortie. Dehors, ils n’osaient pas parler de leur découverte, de crainte de passer pour des cinglés.

Le monstre parcourait sans relâche les milliers de kilomètres de galeries et collecteurs, à la recherche de nourriture et… d’affection. Le monstre ne consommait que des rats et des champignons, ne buvait que l’eau des égouts. Lui qui avait un cœur d’or et un immense et inassouvi besoin d’amour, il ne pouvait faire aucune rencontre. Dès qu’il allait à la rencontre d’un être vivant, homme ou animal, l’être s’enfuyait à toute allure. Ses rugissements, qu’il croyait prières et paroles apaisantes, amplifiaient la frayeur de ceux dont il croisait la route.

Il avait bien tenté, à quelques reprises, de timides apparitions à l’extérieur, via les bouches d’égout.  Boulevard Sébastopol, il avait provoqué une telle terreur et tant de collisions, de crises cardiaques et de piétinements de foules affolées que les journalistes du monde entier ne parlaient plus que du monstre des égouts de Paris. Oublié celui du Loch Ness.

Les médias firent un tel tapage, la foule manifestait sa frayeur avec tant de violence que le gouvernement se vit contraint d’envoyer des centaines de CRS et gendarmes mobiles sillonner les égouts. Conscient du danger, la créature se terra si bien que toutes les recherches entreprises furent vaines. A la lumière des lampes et des torches, son ombre devenait quelquefois visible, déclenchant d’innombrables fusillades. En vain.


Auteur : Marc Duclos



Articles liés

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Best WordPress Themes