mardi 31 juillet 2012

Interview de Jesca Hoop, notre sorcière bien aimée

Interview de Jesca Hoop, notre sorcière bien aimée Le rideau de velours rouge du Silencio, le club parisien de David Lynch, se referme. Les quatre musiciens, un à un, disparaissent. Jesca Hoop et sa guitare, sa chemise cravatée et son pantalon baggy ; sa choriste Becky (Rebecca Stephens) ; son batteur (électronique) et son bassiste guitariste. Les applaudissements nous ramènent – bien malgré nous ! – à la réalité. L'émotion a été telle pendant cette heure de concert privé et d'intense communion, qu'il nous faut quelques minutes pour reprendre pied, surmonter le vertige qui nous a totalement transportés, comme par magie. Pris au cœur et aux tripes par les rythmiques et les harmonies tribales, amérindiennes des chansons de Jesca Hoop, nous nous demandons, en quittant le club rue Montmartre, si nous ne sommes pas tombés sous le charme d'un mystérieux sortilège... Existe-t-il un passage secret du Silencio à Twin Peaks ? du Club à la Loge ?
La veille, lorsque Jesca Hoop nous rejoint à l'heure du thé, nous sommes bien loin de nous imaginer l'ampleur de ses pouvoirs !... Et pourtant, le message est clair : tous les matins, elle se réveille dans la peau d'une sorcière. Mais comme on dit, il faut voir pour croire. De la genèse de son dernier album The house that Jack built aux rêves qu'elle note le matin au réveil, Jesca hoop nous parle du temps à l'orage et de solitude, de conteneur maritime, de café et de vin, de Jack, d'Aretha Franklin et de Metallica, d'opéra, de musique folk et de musique en famille, de communauté mormone et de l'étrangeté de la vie, de tentes, de yourtes, de tipis et de poulaillers, de menuiserie et des travaux de la ferme, de feux de camps et de vélo, de démo et de DJ à L.A., de tournées et de granges à rénover... Interview de Jesca Hoop, notre sorcière bien aimée.

lundi 30 juillet 2012

Bebe en concert au Café de la Danse

Bebe en concert au Café de la DanseToutes les photos de Bebe en concert au Café de la Danse !
C'était le 29 mai 2012...






vendredi 27 juillet 2012

Mélissa Laveaux en showcase à La Bellevilloise

Mélissa Laveaux en showcase à La BellevilloiseToutes les photos de Mélissa Laveaux en showcase à La Bellevilloise pour la soirée annuelle Bureau Export !
C'était le 23 janvier 2012...





jeudi 26 juillet 2012

Interview de Belleruche, la crème des Anglais

Interview de Belleruche, la crème des Anglais Lorsque nous arrivons dans les loges du Café de la Danse pendant les derniers préparatifs du concert de Belleruche, nous ne sommes pas les seuls : les plateaux repas ont déjà été servis. C'est donc une assiette à la main (avec des couverts en plastique mais sans table) que Kathrin DeBoer, la chanteuse, Ricky Fabulous, le guitariste, et Dj Modest, le producteur, scratcheur et maître des platines, répondent à toutes nos questions (et plus encore !). Entre deux plaisanteries, deux bouchées et deux feuilles de salade perdus dans la bataille, ils nous livrent les secrets de fabrication de leur dernier album Rollerchain avant d'évoquer les studios d'enregistrement, les mojitos et les burritos, l'importance d'une bonne sieste et les effets secondaires d'une soirée passée dans un pub, la vie à Londres et leur expérience des festivals européens, l'introspection et la musique idéale pour un premier rendez-vous galant. Interview de Belleruche, la crème des Anglais.

mardi 24 juillet 2012

Interview de Blake Worrell, le disciple de Platon fan d'electro-rap hip-hop

Interview de Blake WorrellOn nous avait prévenu : « Blake Worrell est d'une gentillesse incroyable ! ». Tout sourire, c'est donc en français que ce globe trotter d'origine californienne, vivant entre LA, Paris et Berlin, décide de répondre à nos questions. Replié dans un fauteuil club des Grands-Boulevards (il faut dire que Blake Worrell est grand, très grand, très très grand même !), ce savant fou expert des mélanges hautement explosifs de rap, d'electro et de hip-hop, nous parle de son dernier EP Blake it up ! et de son prochain album, de système solaire et de marionnettes, d'émotions et d'abstraction, de bête et de monde intérieurs, de perfectionnisme, de bonheur et de douleur, de T.C. Boyle et de 3D, de grand-mère et de saxophone... On pense à l'allégorie de la caverne de Platon, on tombe sous le charme du philosophe musicien, on quitte notre homme la tête retournée, un étrange sourire aux lèvres. Interview de Blake Worrell, le disciple de Platon qui aimait l'electro-rap hip-hop.

Wallis Bird en concert au Nouveau Casino

Wallis Bird en concert au Nouveau CasinoToutes les photos de Wallis Bird en concert au Nouveau Casino !
C'était le 4 avril 2012...





lundi 23 juillet 2012

Jesca Hoop en session acoustique

Jesca Hoop en session acoustiqueC'est par une fin d'après-midi ensoleillée que Jesca Hoop, accompagnée de sa choriste Rebecca Stephens, nous rejoignent dans le marais pour une première « home » session. L'ampli Fender allumé, la guitare électrique branchée, les deux jeunes femmes s'installent côte à côte. Au programme de cette session acoustique un peu particulière entre livres anciens, vieilles pierres et bois patiné, deux magnifiques titres extraits du dernier album de Jesca Hoop, The house that Jack built : notre coup de cœur Hospital (Win Your Love) et le single Born To. L'envol est instantané ; l'effet, étourdissant. Et lorsque les voix s'éteignent, que les cordes s'immobilisent à nouveau, le retour sur terre semble bien brutal... Mais il y a toujours un prix à payer pour un séjour, même éclair, au paradis.

samedi 21 juillet 2012

L’enchère est en hausse

L’enchère est en hausse, Abraham LangfordIls pénétrèrent en rangs serrés dans la salle des ventes. La publicité avait bien fonctionné : Vente aux enchères exceptionnelle, les premiers arrivés seront les premiers servis. Impatiente, la foule prit d’assaut les chaises disponibles. Dès que toutes les places furent occupées, la lourde porte se referma, grinçant comme une porte de prison. Plus personne ne fut admis à entrer. Surprise des participants, qui échangèrent des regards intrigués. Clac ! Des sangles surgirent des chaises et emprisonnèrent leurs occupants. La plupart tentèrent de s’extirper de leurs liens mais sans succès. Certains roulèrent à terre avec leur chaise, dans l’impossibilité de se relever.

vendredi 20 juillet 2012

Nive Nielsen & the deer children en concert au Carmen

Nive Nielsen & the deer children en concert au CarmenToutes les photos de Nive Nielsen & the deer children en concert au Carmen !
C'était le 12 juin 2012...






jeudi 19 juillet 2012

L'exposition Modigliani, Soutine à la Pinacothèque de Paris

Portrait de Jeanne Hébuterne assise de profil, ModiglianiQuel est le point commun entre Modigliani, Soutine et Utrillo ? Jonas Netter, le collectionneur d'art éclairé qui, parmi les premiers, repéra ces peintres dont la notoriété, aujourd'hui, atteint des sommets (souvenez-vous de La Belle Romaine qui, en 2010, a dépassé la coquette somme de 68 millions de dollars lors d'une vente de Sotheby's). Jusqu'au 9 septembre 2012, l'exposition Modigliani, Soutine à la Pinacothèque de Paris propose un parcours inédit (doublé d'une occasion unique), la découverte de la collection très particulière de Jonas Netter, cet énigmatique visionnaire dont les acquisitions, rarement montrées au public, appartiennent aujourd'hui encore, pour la plupart, à des collections privées.

mercredi 18 juillet 2012

Nive Nielsen & The Deer Children, NIVE SINGS !

Nive Nielsen & The Deer Children, NIVE SINGS !C'est du Groenland, l'île des forêts de glace et des tempêtes de neige, des ours polaires, des phoques et des cerfs, que nous viennent Nive Nielsen & The Deer Children, une formation musicale des plus originales menée par la ravissante Nive Nielsen. Avec ses fidèles musiciens, The Deer Children, la jeune chanteuse guitariste nous livre un premier album délicatement ciselé, onirique et envoûtant, sobrement baptisé Nive Sings !. Embarquement immédiat pour un voyage pop-folk au cœur de l'Atlantique, entre icebergs, fjords et traîneaux à chiens...

mardi 17 juillet 2012

Belleruche en concert au Café de la Danse

Belleruche en concert au Café de la DanseToutes les photos de Belleruche en concert au Café de la Danse !
C'était le 27 juin 2012...






lundi 16 juillet 2012

Boulevard Sébastopol, la nuit

Boulevard Sébastopol« Paris n'a de beauté qu'en son histoire, mais cette histoire est belle tellement ! » (Paris, Paul Verlaine) : Paris et Notre-Dame que l'on « verra peut-être enterrer cependant Paris qu'elle a vu naître » (Notre-Dame de Paris, Gérard de Nerval), Paris et la Seine qui a de « la chance », parce qu'« elle n'a pas de souci, elle se la coule douce le jour comme la nuit » (Chanson de la Seine, Jacques Prévert), Paris et ses ponts (« Sous le pont Mirabeau coule la Seine, vienne la nuit sonne l'heure, les jours s'en vont je demeure » (Le Pont Mirabeau, Guillaume Apollinaire))... Le poème du jour Boulevard Sébastopol, la nuit nous embarque dans une balade parisienne inédite.

Interview de Yann Destal, la sensibilité faite homme

Interview de Yann Destal, la sensibilité faite hommeEn attendant le deuxième album de Yann Destal à paraître en octobre 2012, c'est à l'occasion de la sortie de son nouvel EP Stay By Me (près de 30 minutes de béatitude !) que nous rencontrons cet artiste hors norme qui revient sur le devant de la scène après huit ans d'absence. Une retraite des plus productives pour un écorché vif du star system dont la sensibilité musicale, à fleur de peau, nous laisse sans voix... Du paradis décaféiné de George Clooney aux bancs des écoles de musique, des pyramides de Gizeh à Pompéi, de son appartement avec flûtes, piano, guitares, harmonicas et clarinettes (mais sans télévision) à la scène derrière un micro : Interview de Yann Destal, un musicien-né aussi passionné que profondément humain.

dimanche 15 juillet 2012

Le bêtisier Google

Le bêtisier GoogleUn petit aperçu des requêtes Google les plus farfelues ayant atterri sur... la Toile de Pandore ? C'est ici !


(Cette rubrique sera régulièrement mise à jour, alors n'hésitez pas à revenir)


Interview imaginaire : Serge Gainsbourg

Interview imaginaire : Serge GainsbourgNous retrouvons Serge Gainsbourg en galante compagnie. Sous le regard courroucé de l'archange Michel, il lutine deux belle angelettes (eh oui, les anges aussi ont un sexe !). Au loin, Satan l’observe d’un œil envieux.

vendredi 13 juillet 2012

Half Asleep en concert à l'International

Half Asleep en concert à l'InternationalToutes les photos d'Half Asleep en concert à l'International lors de la soirée d'anniversaire des 10 ans du label indépendant We Are Unique Records !
C'était le 10 juillet 2012...





jeudi 12 juillet 2012

Regina Spektor, What We saw From the Cheap Seats

Regina Spektor, What We saw From the Cheap SeatsLes conventions, Regina Spektor s'en moque pas mal. Faisant preuve d'une rafraîchissante liberté artistique que d'aucuns prendraient volontiers pour une douce folie, la jeune Américaine d'origine russe cultive cette délicieuse pointe d'excentricité qui fait voler en éclat les schémas traditionnels les mieux verrouillés. Finis le carcan universel du couplet-pont-refrain, les harmonies formatées et le chant classique ! Place aux compositions déstructurées, aux sorties de gammes intempestives et aux improvisations buccales ! Si le sixième album de la chanteuse, pianiste et compositrice Regina Spektor, What We saw From the Cheap Seats, est tellement précieux, c'est qu'il atteint des sommets par des voies qui n'ont rien de linéaires, et l'expérience est unique. C'est l'occasion ou jamais de procéder à une rééducation en règle de cet inestimable organe que l'on appelle « oreille », histoire de le débarrasser vite fait bien fait (et avec un indescriptible bonheur !) de tout soupçon de conformisme.

mercredi 11 juillet 2012

Revolver et Liza Manili en concert au 114 bar

Revolver et Liza Manili en concert au 114 barToutes les photos de Revolver et Liza Manili en concert au 114 bar !
C'était le 26 juin 2012...





mardi 10 juillet 2012

Alex Hepburn, un diamant à l'état brut

Alex Hepburn, un diamant à l'état brutDotée d'un organe vocal tout simplement divin (dans le sillage direct des légendaires Amy Whinehouse, Alice Russell, Nina Simone, Janis Joplin, Etta James, Duffy et autres consœurs bénies des Dieux), la chanteuse et song writer Alex Hepburn n'a pas fini de faire de fervents fidèles. En cette fin du monde annoncée (si, si, l'apocalypse, c'est pour bientôt !), nous n'attendions rien moins qu'un messie de cette trempe pour convoquer démons du blues et esprits de la soul. Avec Alex Hepburn pour adoucir nos derniers jours sur terre – créature irrésistible s'il en est ! –, nous ne pouvons qu'entonner un formidable « Alléluia » en chœur !

lundi 9 juillet 2012

Illusions d'amour, fleur vénéneuse

A Vision of Fiammetta, Dante Gabriel RossettiVictor Hugo compare la femme à une fleur (« Si Dieu n'avait fait la femme, Il n'aurait pas fait la fleur. », Les Contemplations) tandis que Paul Verlaine choisit les fleurs pour déclarer sa flamme, en vers, à sa tendre moitié (« Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches, Et puis voici mon cœur qui ne bat que pour vous. », Green); de tout temps, la fleur est symbole d'amour et de féminité. Illusions d'amour, fleur vénéneuse, le poème du jour, rend hommage à ce fascinant, et éphémère, végétal.

Belleruche en session acoustique

Belleruche en session acoustiqueUne petite heure avant l'ouverture du Café de la Danse au public, nous rejoignons Kathrin deBoer et Ricky Fabulous, la chanteuse et le guitariste de Belleruche, pour une session acoustique. Dans la salle de concert parisienne, on s'active : les plateaux repas sont livrés, les techniciens finissent de préparer le matériel, un employé démonte les premières rangées de sièges à la perceuse. Dans les loges, l'ambiance est toute autre : sereine et souriante, Kathrin échange un dernier regard avec son musicien, complice, qui ne la quittera pas des yeux. Au programme de cet inoubliable rendez-vous parisien, une version acoustique, au tempo ralenti, d'Under Fire, extrait du dernier album de Belleruche Rollerchain. On vous laisse savourer cet indescriptible moment de bonheur, l'éclatante voix de Kathrin qui prend immédiatement possession de la pièce exiguë et les rythmiques magnétiques de Ricky qui fait corps avec sa guitare... Aussi sensuel que prodigieux.

dimanche 8 juillet 2012

Greenshape en concert au Café de la Danse

Greenshape en concert au Café de la DanseToutes les photos de Greenshape en concert au Café de la Danse !
C'était le 8 novembre 2011...






La créature (2/2)

Bosh, La Tentation de Saint AntoineMalgré l’échec des fouilles, chacun appréhendait le retour du monstre et toutes les bouches d’égout restèrent constamment sous surveillance. Malheureuse, la créature ne savait que faire pour stopper la haine des humains et attirer leur sympathie. Elle aimait l’humanité dans toute sa diversité et ne comprenait pas la raison de tant de harcèlement et de fureur.

samedi 7 juillet 2012

La créature (1/2)

Bosh, La Tentation de Saint AntoineLa créature naquit dans les égouts de Paris. La rencontre des milliards de spermatozoïdes et d’ovules rejetés dans les égouts parisiens finit par provoquer la naissance du monstre. La créature était incroyablement hideuse, atrocement terrifiante. Le corps d’un crapaud géant, de longues pattes velues telle une mygale, une tête de crocodile. Tellement effrayante qu’elle n’eut, même durant son enfance, aucun prédateur. Les hordes de rats s’enfuyaient à sa vue. Blattes et araignées s’éparpillaient à son approche.

vendredi 6 juillet 2012

Anything Maria en concert au Bus Palladium

Anything Maria en concert au Bus PalladiumToutes les photos d'Anything Maria en concert au Bus Palladium !
C'était le 21 juin 2012...






jeudi 5 juillet 2012

Norah Jones, Little broken hearts

Norah Jones, Little broken hearts, (C) 2012 Blue Note RecordsRetour aux sources pour certains, fruit d'une heureuse collaboration pour d'autres, le cinquième album de Norah Jones, Little broken hearts, est d'ores et déjà disque d’or. Il faut dire qu'à 33 ans, la célèbre compositrice, chanteuse et musicienne américaine semble avoir atteint l'âge de grâce. Quand l'on sait qu'en plus, c'est avec un coéquipier de choix, Danger Mouse, que la jolie princesse de la pop revient sur le devant de la scène plus rayonnante que jamais, une seule question reste en suspens : à quand le disque de diamant ?

mercredi 4 juillet 2012

Jesca Hoop, The house that Jack built

Jesca Hoop, The house that Jack builtJesca Hoop joue de la guitare, chante, écrit et compose. Jusque-là, rien d'extraordinaire. Sauf que la jeune Californienne n'a pas grand-chose à voir avec l'Amérique lisse et chatoyante des magazines, avec les naïades dorées de Malibu, les mariées décadentes de Las Vegas et les jolies étoiles filantes d'Hollywood. Plus proche des sorcières de Salem et des chamanes amérindiens, Jesca Hoop – pour notre plus grand bonheur ! – est inclassable. C'est donc avec une joie non dissimulée que nous vous annonçons la sortie, aujourd'hui même, de son troisième album, The house that Jack built. Et pour fêter dignement cet événement, laissez-nous vous conter une histoire. L'histoire de Jesca Hoop.

mardi 3 juillet 2012

Watine en concert au Sentier des Halles

Watine en concert au Sentier des HallesToutes les photos de Watine en concert au Sentier des Halles !
C'était le 12 avril 2012...






lundi 2 juillet 2012

Terre d'accueil

Caspar David Friedrich, Cimetière d'un cloître sous la neigeDans son célèbre poème Une Charogne, à la vue d'un corps décomposé, « une charogne infâme », Baudelaire imagine sa bien-aimée, « au détour d'un sentier », 36 pieds sous terre : «  Oui ! telle vous serez, ô la reine des grâces, après les derniers sacrements, quand vous irez, sous l'herbe et les floraisons grasses, moisir parmi les ossements. ». Terre d'accueil, le poème du jour, célèbre à son tour, entre boue noire et herbe folle, les mortelles amours terrestres.

Liza Manili en session électronique

Liza Manili en session électroniqueUne chaleur moite, orageuse, engourdit la capitale. Au 114 de la rue Oberkampf, la température grimpe d'un cran : la balance commence, les lumières chauffent, on pousse les meubles contre murs, on s'active pour régler les derniers préparatifs. Dehors, les fans se pressent. Au programme de cette soirée pas tout à fait comme les autres : Liza Manili et Revolver en concert au 114 bar, en entrée libre. La règle du jeu : premiers arrivés, premiers servis. Autant dire qu'il y a foule sur l'étroit trottoir qui serpente jusqu'à la butte Ménilmontant ! Dernière ligne droite avant l'ouverture des portes : Liza Manili, en session électronique, lance en un clic d'iPad Le petit train, son irrésistible single. Complice, Séverin plaque les premiers accords sur sa guitare, et c'est parti ! Fraîche et souriante, l'espiègle chanteuse nous embarque dans la folle course du petit train de ses souvenirs. Déhanchements garantis !

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Best WordPress Themes