samedi 19 mai 2012

Faites vos jeux… Rien ne va plus (1/2)

Faites vos jeux… Rien ne va plus« J’ai … Tu as … Nous avons gagné ! ». Evelyne Passin vérifie de nouveau le ticket de Loto et scrute longuement l’écran du téléviseur où scintillent les numéros gagnants. « Mon pauvre chéri, tu as gagné. Nous sommes riches ». Roland, effondré, se prend la tête entre les mains. Plus qu’une semaine à vivre. Une semaine boulimique. C’est son tour. C’est lui, le malheureux gagnant de la semaine.

Les règles du Loto sont très strictes : 10 millions d’euros et une semaine à vivre pour le vainqueur hebdomadaire. Jeu obligatoire pour tous. Le gagnant peut disposer à sa guise de son gain, mais pas de sa vie. S’il reste de l’argent lors de son « retrait » (mot pudique pour désigner la disparition), sa famille en hérite et lui, le condamné,  bénéficie de quelques jours de sursis en fonction de la somme restante (une journée par million restant). Une seule condition : qu’il reste en vie toute la semaine. Autant dire que ses proches le choient jusqu’à la fin. Les intérêts du vainqueur et ceux de sa famille sont donc diamétralement opposés. L’un veut vivre intensément chaque seconde et satisfaire tous ses désirs et fantasmes. Les autres désirent limiter au maximum les folles dépenses tout en ménageant sa santé et en préservant sa vie. Intérêts inconciliables. L’idéal pour le vainqueur est de fuir sa famille, tout dépenser et se terrer. Pour ses proches, c’est le sommeil. Une semaine de sommeil forcé avant le grand somme définitif.

Hurlements de sirènes ! Un imposant cortège de limousines rutilantes pénètre dans la rue, précédé et suivi de dizaines de motards en tenue d’apparat. Claquements de portières, fanfares. Entourées de gardes du corps, les personnalités, chef de l’État en tête, s’engouffrent dans l’immeuble. Sonnette ! Roland Passin ouvre et laisse déferler la cohorte.

Tandis que de lugubres personnages, vêtus de noir des pieds à la tête, s’affairent autour de Roland, le président du Loto et le chef de l’État le félicitent et lui remettent le chèque de 10 millions d’euros. Une nuée de photographes filment la scène et leurs questions fusent de toutes parts :
« Qu’allez-vous faire de tout cet argent ? »
« Quel effet de n’avoir plus qu’une semaine à vivre ? »
« Tenterez-vous d’échapper à votre sort ? »
« Quels sont vos rapports avec votre famille ? »


Auteur : Marc Duclos



Articles liés

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Best WordPress Themes