dimanche 1 avril 2012

Le Reflet (2/2)

Le RefletSa marche s'accéléra, devint trot puis course. Il maintint un rythme forcené durant de longues minutes. Son cœur lui déchirait la poitrine à chaque foulée. Ses tempes menaçaient d'éclater. Il regardait droit devant lui, sans un regard vers les magasins. Il arriva enfin à son immeuble, haletant et suffoquant. Au moment d'y pénétrer, il s'aperçut dans l'immense porte vitrée. Son image le toisa quelques instants, devint floue, s'extirpa peu à peu et sortit en le bousculant avec rudesse. Plus par hâte que par brutalité. Frottant son épaule endolorie, l'estomac chaviré, Jacques Reboul grimpa péniblement les escaliers jusqu'au deuxième étage, sortit les clés et ouvrit la porte de son appartement. Il se précipita dans la salle de bains et fut pris de violentes nausées.

Après s'être longuement rafraîchi, il releva la tête. Surplombant le lavabo, le miroir lui renvoya le reflet d'un homme hâve, épuisé, dégoulinant d'eau. Des yeux exorbités lui faisaient face, une panique désespérée creusait de multiples sillons dans le visage angoissé qui l'observait. Tout devint brouillé et il s'évanouit, avec la sensation que quelqu'un le retenait dans sa chute.

Lorsqu'il se réveilla, il vit aussitôt son image qui le regardait attentivement. Son image ? Il ne se reconnut pas dans le reflet qui lui faisait face. Il voulut se détourner pour fuir et fuir encore, pour se libérer de ce cauchemar de verre. Ce cauchemar de verre qui l'encerclait complètement à présent. Le vitrifiant à jamais dans une immobilité rigide, une terreur immuable. C’était son tour d'être piégé, de devenir et rester un simple reflet. Deux dimensions fugitives. Une image intemporelle obsédée par un espoir : se libérer.

Si un jour un homme possédant des caractéristiques génétiques telles que celles de Jacques Reboul...

Fin

Auteur : Marc Duclos



Articles liés

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Best WordPress Themes